12ème FITA 2008


24 et 25 Octobre 2008 | La Balsamine - Avenue Félix Marchal 1 - 1030 Bruxelles

 

 

Vendredi 24 octobre

19h30

Ils peuvent le faire... si ça me fait plaisir

Atelier de l'Institut Notre-Dame d'Anderlecht

 

Les 15 élèves de la Troupe de l'Institut Notre-Dame d'Anderlecht ont choisi le contexte de la télé-réalité, l'une des pistes très populaires pour grimper l'échelle sociale.

Jusqu'où sommes-nous prêts à aller pour avoir une reconnaissance sociale?

N'est-ce pas un mirage? Est-ce vivre que de jouer à vivre?

S'agit-il réellement d'une ascension sociale ou seulement de quelques paillettes dans les yeux?

21h30

Aux frontières des nations (Florence, Italie)

Coproduction Laboratorio Amaltea - Collectif 1984

 

Cinq personnages en provenance de Tirana butent sur une nouvelle directive ministérielle de l’Etat italien : « Dorénavant, toute personne débarquant sur un aéroport italien, en provenance de l’étranger, et quelle que soit la raison de son voyage, devra prouver son ‘italianité’ »… Un jeune danseur venu chercher du travail, une styliste de vêtements religieux, une albanaise enceinte et une fonctionnaire de l’ONU sont tour à tour interviewés par un stewart particulièrement italophile. Qui donc passera la frontière ? Tout est en place pour une énorme crise d’identité collective…

 

 

Samedi 25 octobre

19h30

Donne-moi, je t'en prie, un masque (Florence, Italie)

Performance de danse-action de la Kymeia Compagnia (G.Cortigiani)

 

Combien de fois la vie ne nous demande-t-elle pas de faire taire nos passions, de contenir nos élans, de cacher nos pensées...

 

La vie NOUS VIT beaucoup plus que nous croyons la vivre et nous offre des masques qui sont comme des murs où se croisent des parois sans possibles que notre visage se refuse à interpréter.

 

Teta y Libertad (Barcelone, Espagne)

Un spectacle de la compagnie Camisole Chimique

 

Un pôle d'attraction pour humains en quête de liberté. C'est là que ça se passe, là que tout peut se passer. Barcelone…

 

Pour Berta, un dernier bastion où les jeunes seraient libres de soutenir la lutte des opprimés … à coups de djembé dans des squats humides.

Pour Tatiana, une porte vers l'Europe, une porte coulissante vers El Corte Ingles où la liberté s’imprime … sur une carte de crédit.

 

Pour toutes deux, le rêve d’autonomie, pouvoir faire des choix, en toute indépendance,

ne dépendre de personne, être libre comme l'air… et se rendre compte que l'air n'est pas moins pollué, ni l'herbe plus verte, ni l'individualisme moins pesant ici qu'ailleurs. Barcelone…

 

C’est là que tout va se passer.

 

21h30

Le paquet quotidien (Turin, Italie)

Un spectacle-clown de la Losca Famiglia

 

«La peur transmise par les médias érige chaque jour les barrières qui alimentent la guerre entre pauvres. Sommes-nous encore capables de dessiner des portes sur nos murs? »

 

Sur scène, deux clowns passent en revue quelques faits saillants de l’actualité italienne (l’Islam à Turin, la guerre de la Camorra à Naples…) et les replacent dans un contexte plus global, marqué par la peur du terrorisme, une peur qui se traduit quotidiennement par le contrôle accentué des frontières de la vie privée et des frontières nationales, et par la défense de ces frontières à travers la répression et la guerre.

 

Ceci n'est pas un Belge! (Nieuwerkerken - Bruxelles)

Une coproduction théâtrale et musicale de Perverted, Werkgroep Rock, Collectif 1984

 

Un groupe de touristes belges, néerlandophones et francophones, en vacances en Italie. Un guide italien qui ne parle ni français, ni flamand.

Quelle langue parler ?

 

 


 

LIENS

 

CONTACT