11ème FITA 2006


13 et 14 Octobre 2006 | La Balsamine - Avenue Félix Marchal 1 - 1030 Bruxelles

Vendredi 13 octobre

 

19h00 Credo ma non troppo (nouvelle formation)

Ouverture du festival en chansons

 

L'aventure continue avec de nouveaux chanteurs!

 

19h30 Temps récupéré

Spectacle de marionnettes

Compagnie du Laccio Rosso (Turin – Italie),

avec la collaboration du Collectif 1984

 

Manolo et Manolita doivent construire une montgolfière en l’honneur des dirigeants de l’Iron & Steel Industry. Mais dans cette histoire qui mêle guerre et travail, y aura-t-il un peu de place pour la poésie?

 

 

21h00 Tripalium

Une coproduction du Collectif 1984

et du Laboratorio Amaltea (Florence - Italie)

 

Une rencontre drôle, absurde et tragique entre quatre personnages qui

ne parlent pas la même langue et se heurtent les uns aux autres autour

d'une curieuse offre d'emploi.

 

Samedi 14 octobre

 

10h30 - 17h30 Atelier de danse-action

dirigé par Genni Cortigiani, assistée de Valerio Bellini (Florence - Italie)

(Prix: 18€ - Inscription au Collectif 1984 : 02/262 08 84)

 

Le Collectif 1984 propose un atelier exceptionnel d'une journée dirigé par deux danseurs italiens,

venus spécialement de Florence à l'occasion du FITA à Bruxelles.

 

18h30 Présentation de l’atelier de danse-action

Genni Cortigiani, Valerio Bellini et leurs stagiaires

 

19h00 Lent vol

Création collective réalisée par les stagiaires du Centre de Formation d’Animateurs,

un atelier dirigé par le Collectif 1984

 

Ils pestent, ils râlent, ils rêvent. Mais lorsqu’il s’agit de passer aux actes,

ils hésitent, ils tergiversent, ils doutent, ils reculent.

Le grand plongeon, ce sera pour demain.

Et si, pour une fois, c’était aujourd’hui ?

 

19h30 Temps récupéré

Spectacle de marionnettes

Compagnie du Laccio Rosso (Turin – Italie)

avec la collaboration du Collectif 1984

 

21h00 Revenez Lundi

Une coproduction de la Compagnie du Campus

et du Théâtre Parminou (Québec)

 

C’est d’abord une histoire, celle qui sépare deux femmes occupant des fonctions sociales,

au départ, opposées :une assistante sociale, Gervaise Latulipe et une minimexée, Johanne Zappa.

 

Deux lieux, deux femmes et entre elles, une porte fermée. Toute l’action du spectacle se déroule

durant cette heure de pause avec la seule présence de ces deux personnages en scène.

 

Elles communiquent de part et d’autre de cette porte, par la voix, par la synchronisation

involontaire de leurs gestes, dialoguent à travers le mur, se devinent, s’épient, s’engueulent

par le trou de la serrure, se harcèlent, se confient.

 


 

LIENS

 

CONTACT